Thierry ESCAICH, à Neauphle-le-Château le 22 septembre 2019

Thierry ESCAICH – Orgue

Neauphle-le-Château, le Dimanche 22 septembre 2019, à 17h., église Saint-Nicolas

Le concert sera présenté par le musicologue Gilles CANTAGREL, et sera aussi un hommage à 3 grands organistes qui ont marqué l’histoire de RITMY : André ISOIR, Marie-Claire ALAIN, et Pierre PINCEMAILLE.

Compositeur, organiste et improvisateur, Thierry ESCAICH est une figure unique de la scène musicale contemporaine et l’un des représentants majeurs de la nouvelle génération de compositeurs français.

Les trois aspects de son art sont indissociables, ce qui lui permet de mêler dans ses concerts création, improvisation et interprétation d’œuvres du répertoire dans les combinaisons les plus diverses.

Thierry Escaich
Crédit photo Guy Vivien

Son style si personnel transparaît aussi bien dans l’intimité de sa musique de chambre que dans de vastes fresques comme ‘Chaconne’ pour orchestre, l’oratorio ‘Le Dernier Évangile’ ou le double concerto pour violon et violoncelle ‘Miroir d’ombres’. Son premier opéra, ‘Claude’, sur un livret de Robert Badinter d’après Claude Gueux de Victor Hugo, a été créé à l’Opéra National de Lyon en mars 2013 et a reçu les éloges de la critique.

Ses pièces sont inscrites au répertoire des plus grands orchestres aussi bien en Europe qu’aux États-Unis, et à celui de musiciens tels que Lisa Batiashvili et François Leleux, Valery Gergiev, Paavo Järvi, Alain Altinoglu, Louis Langrée, Renaud et Gautier Capuçon, Emmanuelle Bertrand et Paul Meyer, etc…

Parmi la centaine d’oeuvres qu’il a composées, beaucoup le sont pour son propre instrument : pièces solistes, musique de chambre, trois concertos, et ‘La Barque solaire’, poème symphonique pour orgue et orchestre.

Ses créations, au lyrisme flamboyant et à l’élan rythmique ardent, lui ont valu quatre ‘Victoires de la Musique’, en 2003, 2006, 2011 et 2017.

Il enseigne depuis 1992 l’improvisation et l’écriture au CNSM de Paris, où il a remporté lui-même huit premiers prix !

Sa carrière de compositeur est étroitement liée à celle d’organiste, à l’instar de Maurice Duruflé auquel il a succédé comme organiste titulaire de Saint-Étienne-du-Mont à Paris. Il se produit en récital dans le monde entier, et est aujourd’hui l’un des principaux ambassadeurs de la grande école française d’improvisation.

A noter que c’est Thierry ESCAICH qui tenait le clavier du tout nouvel orgue monumental de la Philharmonie de Paris lors du 1er concert public, le 28 octobre 2015 (orgue du facteur autrichien Rieger, 6.055 tuyaux, 91 jeux…). Il joua aussi pour l’inauguration officielle en février 2016.

Il nous interprètera un programme original, qui évoquera les 3 organistes auxquels nous rendrons hommage (sous réserve de modifications).

  • Jean-Sébastien BACH : Toccata et Fugue en ré mineur BWV 538 ‘Dorienne’
  • Felix MENDELSSOHN : Sonate n° 1 en fa mineur opus 65/1
  • Jehan ALAIN : Variations sur un thème de Clément Janequin, et Litanies
  • Thierry ESCAICH : Evocations I et II 
  • Improvisations

Ecoutons Thierry ESCAICH dans l’interprétation du ‘Choral n°2 en si mineur’ de César Franck (1890), à l’orgue de l’église catholique ‘Our Lady of Refuge’ de Brooklyn (en 2016) :


Gilles CANTAGREL (présentation du concert)

Gilles CANTAGREL est musicologue, écrivain et conférencier, et un grand spécialiste de Bach et son époque.

Il étudie l’histoire de l’art, et la musique à l’École Normale de musique et au Conservatoire de Paris, et pratique aussi l’orgue et la direction chorale.

Dès 1964, il s’oriente vers le journalisme et la communication. Il a par exemple dirigé les programmes de France Musique entre 1984 et 1987.

Il a signé une série de films sur l’histoire de l’orgue en Europe.

Gilles Cantagrel a publié de très nombreux ouvrages, et articles de revues, dictionnaires et encyclopédies en France et à l’étranger.

C’est un grand spécialiste de Jean-Sébastien Bach et son époque.

Il est administrateur de plusieurs institutions comme le Centre de Musique Baroque de Versailles, et membre du conseil de surveillance de la Fondation Bach de Leipzig.

Puisant dans son immense connaissance du monde musical, Gilles CANTAGREL commentera avec sa verve habituelle chaque moment de ce concert.


Trois grands organistes, récemment disparus, nous avaient fait l’honneur de jouer pour les ‘Saisons Musicales’ RITMY. Nous leur rendrons aussi un hommage lors de ce concert.

André ISOIR (1935-2016)

C’est André ISOIR qui a donné le tout premier concert RITMY, le 1eroctobre 1989, à Neauphle-le-Château. Il est revenu pour RITMY à deux reprises en 1996.

Il a remporté plusieurs concours d’orgue internationaux (St Albans en Angleterre, Haarlem aux Pays-Bas).

Après avoir été titulaire des orgues de Saint-Médard et Saint-Séverin à Paris, il est nommé titulaire du grand-orgue de l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés en 1973.

Il complète sa culture musicale par une connaissance approfondie de la facture instrumentale.

André ISOIR a enregistré une soixantaine de disques dont une intégrale des œuvres pour orgue de Bach, qui demeure une référence. Il a obtenu le Grand Prix du Disque à 8 reprises.

Marie-Claire ALAIN (1926-2013)

Elle est la fille du compositeur et organiste Albert Alain, sœur benjamine du compositeur et organiste Jehan Alain (1911-1940), d’Olivier Alain, musicologue et compositeur.

Au CNSM de Paris elle est élève de Marcel Dupré, de Maurice Duruflé, et de Simone Plé-Caussade. Durant toute sa carrière (1950-2010), elle donnera plus de 2.500 concerts à travers le monde.

Elle était une pédagogue très recherchée, réputée pour ses conférences avec illustrations musicales qui l’ont amenée dans les plus prestigieuses universités et conservatoires du monde.

A enregistré plus de 250 disques (vendus à plus de 4 millions d’exemplaires) couronnés par 2 disques d’or et 15 Grands Prix du disque.

Marie-Claire Alain a obtenu pour son œuvre de nombreuses distinctions dans le monde entier.

Elle a donné 3 concerts pour RITMY, en 1990, 1994 et 2004, tous à Neauphle-le-Château, où elle est venue jouer pratiquement tous les ans pendant 25 années et a conseillé deux opérations de restauration de l’orgue.

Pierre PINCEMAILLE (1956-2018)

Il fait ses études musicales au CNSM de Paris où il obtient 5 Premiers prix d’orgue, et remporte 5 Grands prix de concours d’orgue internationaux qui l’ont lancé dans une brillante carrière internationale de soliste.

Titulaire des grandes orgues de la cathédrale-basilique de Saint-Denis pendant 30 ans (de 1987 à son décès), sa maîtrise de l’improvisation à l’orgue a fait sa réputation.

Enseignant différentes disciplines musicales, il a cherché dans ses innombrables concerts donnés à travers le monde (plus d’ un millier) à rendre l’orgue accessible à un public non averti.

Sa discographie comprend notamment les dix symphonies de Charles-Marie Widor, les intégrales pour orgue de César Franck et Maurice Duruflé, des transcriptions de Stravinsky, et des improvisations.

Il s’est produit pour RITMY en octobre 2013, également à Neauphle-le-Château (cf. photo ci-dessus).


Si vous aimez l’orgue, vous aurez le meilleur de cet instrument, si vous ne le connaissez pas, c’est une magnifique occasion d’en découvrir la richesse et la subtilité…

Nous aurons la chance d’entendre un immense interprète de l’orgue, grande figure de la scène musicale actuelle, et de bénéficier de la présentation de ce concert par un brillant spécialiste du monde musical.

Ce concert d’ouverture de la Saison Musicale et d’hommage à trois grands interprètes s’annonce exceptionnel !

Il est prudent de réserver dès maintenant vos billets, vous pouvez le faire en ligne en cliquant sur le bouton ci-dessous, ou en appelant le 06-80-31-06-12 :


Concert organisé conjointement par RITMY et le Syndicat d’Initiative de Neauphle-le-Château

RITMY bénéficie du soutien de la SPEDIDAM

Lien Permanent pour cet article : http://ritmy.fr/essais/thierry-escaich-a-neauphle-le-chateau/