«

»

Oct 12 2015

Imprimer ce Article

Le public de Neauphle enthousiaste pour l’ Ensemble MESSIAEN !

Quatre garçons dans le vent… de la musique du XXième siècle…

qui ont véritablement conquis les spectateurs présents

au concert du 11 octobre, dans l’église St Nicolas de Neauphle-le-Château.

Pour notre concert d’ouverture des 26° Saisons Musicales RITMY, quatre jeunes et talentueux musiciens : Raphaël Sévère à la clarinette, un nom déjà bien connu dans le monde musical d’aujourd’hui, David Petrlik au violon, Volodia Van Keulen au violoncelle, et Théo Fouchenneret au piano… qui victime d’une fracture au pied a été remplacé au ‘pied levé’ (!!) par Julien Gernay, interprète réputé comme soliste et chambriste.

 

Ensemble Messiaen NLC 4

David Petrlik, Julien Gernay, Volodia Van Keulen, Raphaël Sévère

Tous diplômés du CNSM de Paris et lauréats très jeunes de prestigieux concours (Young Concert Artists de New York, concours Jascha Heifetz, concours Rodolfo Lipizer, concours Gabriel Fauré), ils fondent en 2014 l’Ensemble Messiaen. En référence à la composition (piano, clarinette, violon et violoncelle) du célèbre ‘Quatuor pour la fin du Temps’ d‘Olivier Messiaen.

C’est le duo David Petrlik et Julien Gernay qui commença notre concert, avec ‘Humoresque pour violon et piano n°1 op.87’ de Jean Sibelius, adaptation d’une oeuvre pour violon et orchestre créée en 1917.
Oeuvre assez courte (5′), mais qui mit en évidence tout le talent et la finesse d’exécution des deux musiciens.
Puis Raphaël Sévère, Volodia Van Keulen et Julien Gernay interprétèrent le ‘Trio pour clarinette, violoncelle et piano op.3’ d’ Alexander von Zemlinsky.
Zemlinsky, compositeur autrichien (1871-1942) malheureusement peu connu et trop sous-estimé, malgré un regain d’intérêt dans les années 1970. Son trio est une oeuvre de jeunesse, écrite en 1896 à l’âge de 25 ans, et inspirée par Johannes Brahms et son propre trio pour clarinette, violoncelle et piano op. 114, dont il reprend certains thèmes.
(plus d’informations sur Alexander von Zemlinsky, et une écoute de son Trio : dans notre récent ARTICLE)

Ensemble Messiaen NLC 3

Après l’entracte, et une présentation par Raphaël Sévère (photo ci-dessus), nos quatre musiciens se lancent, tous ensemble cette fois, dans l’oeuvre majeure du concert, le ‘Quatuor pour la fin du Temps’ d’Olivier Messiaen.

Oeuvre emblématique du compositeur, car écrite en captivité en 1940 au Stalag VIII-A, à Görlitz (situé sur la frontière actuelle germano-polonaise), endroit où étaient détenus Olivier Messiaen et Étienne Pasquier (cofonfateur ensuite du Trio Pasquier). Elle y fut présentée pour la première fois le 15 janvier 1941.

Le Quatuor a été inspiré par l’Apocalypse de Saint-Jean et composé en hommage à l’ange annonciateur de la fin des temps. Ecrit pour violon, violoncelle, clarinette et piano, il est composé de huit mouvements, tous assez différents.

(pour plus de détails sur Olivier Messiaen, et une interprétation complète de son Quatuor, voir notre autre ARTICLE)

 

Raphaël Sévère NLC 2

Raphaël Sévère

Chaque mouvement est une oeuvre en elle-même, avec son caractère, son rythme, et ses instruments (seuls 2 mouvements sont interprétés en entier par les 4 instruments).

 

Le public a particulièrement apprécié le 3ième mouvement « Abîme des oiseaux », avec un long solo de clarinette, évoquant le chant des oiseauxmerveilleusement interprété par Raphaël Sévère.

 

Mais aussi les mouvements n°5 « Louange à l’éternité de Jésus » avec un très beau duo violoncelle et piano, lent, très mélancolique,

et n° 7, mouvement final « Louange à l’immortalité de Jésus »magnifique duo violon et piano, qui termine l’oeuvre par un langoureux solo du violon qui s’éteint progressivement…

 

 

 

David Petrlik NLC

David Petrlik

 

Nos quatre interprètes ont aussi mis toutes leur vivacité et virtuosité dans 2 mouvements beaucoup plus rapides :

le n° 4 « Intermède », qui est comme un prélude au mouvement n° 6 « Danse de la fureur pour les sept trompettes ».

Celui-ci est certainement le morceau le plus connu du Quatuor de Messiaen.

Le compositeur en disait : « Rythmiquement, le morceau le plus caractéristique de la série. Les quatre instruments à l’unisson affectent des allures de gongs et trompettes (les six premières trompettes de l’Apocalypse… ».

Il fut magnifiquement interprété, avec un accord parfait entre les 4 musiciens.

 

 

Vous pouvez d’ailleurs retrouver ici l’ Ensemble Messiaen en ‘live’, dans une interprétation complète de ce 6ième mouvement, récemment enregistrée dans la ‘Matinale’ de France Musique :


Messiaen : Quatuor pour la fin du Temps… par francemusique

Pour finir, le public leur réserva une très longue ovation, bien méritée, car ils ont magnifiquement interprété ce ‘monument’ de la musique du XXème siècle, que bon nombre de spectateurs découvraient certainement, en tout cas en concert !

Et aussi une grande découverte que cet Ensemble Messiaen, dont on dit qu’il est ‘un des quatuor les plus prometteurs de la nouvelle génération’…

 


 

N’oubliez pas notre deuxième concert des 26° Saisons Musicales, pour d’autres belles émotions musicales :

le Quintette de cuivres MAGNIFICA, le samedi 7 novembre, à 20h30 dans l’église Saint-Jacques de HOUDAN

Plus d’informations sur ce concert, en cliquant ICI

 


Si vous voulez réagir à cet article, nous poser une question, contacter l’équipe RITMY… n’hésitez pas à vous exprimer par courriel :

contact.ritmy@gmail.com

Lien Permanent pour cet article : http://ritmy.fr/essais/le-public-de-neauphle-enthousiaste-pour-l-ensemble-messiaen/