«

»

Déc 11 2017

Imprimer ce Article

François-Frédéric GUY à Méré : une époustouflante « carte blanche » !

Une église comble à nouveau pour François-Frédéric GUY, cette fois à Méré et en récital, ce dimanche 10 décembre 2017.

Le public, déjà conquis lors du concert de Neauphle-le-Château le 19 novembre dernier, a réservé une véritable ovation à ce pianiste remarquable.

François-Frédéric GUY est un interprète de renommée internationale, grand spécialiste du répertoire romantique allemand, et la très nombreuse assistance qui avait pris place dans la nef de St Denis de Méré a pu lors de ce second concert ‘carte blanche’ profiter de son exceptionnel talent !

François-Frédéric GUY: la magie du piano !

Le programme qu’il nous avait concocté avait de quoi séduire, avec des oeuvres de ses deux compositeurs de prédilection, Beethoven et Brahms :

– la célébrissime sonate n°14 « Clair de lune » opus 27 de Beethoven (1801), que chacun pourrait fredonner, mais que l’on redécouvre avec ce toucher tout en sensibilité et fougue retenue;

Beethoven encore avec les Variations et fugue « Eroica » opus 35 (1802), où le talent du musicien fait merveille, avec ce thème qui se décline -pourrait-on dire- à l’infini, entre superbes envolées et instants de grande douceur;

– Brahms enfin, avec cette époustouflante sonate n° 3 en fa mineur opus 5 (1853), une oeuvre de jeunesse qui termine son cycle de trois sonates, tout en étant la plus achevée, et un vrai monument avec ses cinq mouvements, qui développent une énergie communicative.

Un allegro maestoso, puis l’andante espressivo, le scherzo, en allegro energico, un andante molto pour l’intermezzo, et un finale allegro moderato ma rubato… Quarante minutes qui vous remuent jusqu’au tréfonds de l’âme !

Une réelle sensibilité à chaque interprétation…

Une présentation des oeuvres…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette « plongée » dans un pur romantisme a été un grand moment pour le public qui suit fidèlement les rendez-vous de RITMY, et qui apprécie, concert après concert, le talent, la virtuosité, la simplicité des musiciens qui ne ménagent pas leur énergie pour nous offrir ces instants « hors du temps ».

Rappels et ovations amplement mérités!

Pas moins de trois rappels en fin de concert (et deux ‘bis’, dont la célèbre ‘Lettre à Elise’) ! C’est dire si l’assistance était « comblée »… Et le tout dernier se termina en véritable « standing ovation », avec de longs applaudissements que François-Frédéric GUY recueillit avec la modestie et la simplicité qui le caractérisent.

Bravo l’artiste ! Cette « carte blanche » en deux épisodes fut un vrai bonheur pour tous ceux et celles qui ont pu être présents à Neauphle et à Méré.

Ecoutons-le maintenant interprétant la sonate n° 8 ‘Pathétique’ de Beethoven (extrait), cétait au Festival de St Riquier :

 

Vous pouvez voir d’autres vidéos de François-Frédéric GUY dans nos deux autres articles : ARTICLE1  et  ARTICLE2

************

Toute l’équipe RITMY vous souhaite d’excellentes fêtes, avant que nous nous retrouvions avec le « MERRIE HOT MELODIES » Jazz Orchestra, le dimanche 21 janvier à 17h, salle du ‘Pré Romain’ à ORGERUS, pour des rythmes et des harmonies qui nous ramèneront vers les « années folles » !

Plus d’informations dans cet ARTICLE.

Pensez à réserver !

Lien Permanent pour cet article : http://ritmy.fr/essais/ff-guy-une-epoustouflante-carte-blanche/