Imprimer ce Page

Karine DESHAYES, en récital, à Neauphle-le-Château le 4 décembre 2016

Karine DESHAYES, en récital avec piano

avec un programme « Salon Rossini »

à Neauphle-le-Château, le Dimanche 4 décembre 2016,

à 17h00 – Eglise Saint-Nicolas

Quel chemin parcouru depuis ses débuts à l’Opéra de Lyon en 1998… Karine DESHAYES, consacrée par les Victoires de la Musique Classique comme « Artiste Lyrique de l’Année » en 2011, puis à nouveau en 2016, s’impose aujourd’hui dans le paysage lyrique international.

Au sommet de sa carrière, Karine DESHAYES est aujourd’hui la mezzo-soprano française que l’on se dispute, appréciée par ailleurs pour son attitude simple et authentique.

Pour son récital, elle sera accompagnée au piano par Dominique PLANCADE.

 

Karine Deshayes 8

Karine DESHAYES (photo Vincent Jacques)

Karine DESHAYES commence par apprendre le violon qui lui donne le goût de la musique et du chant.

Elle commence ses études au Conservatoire National Supérieur de Paris avec Mireille Alcantara, après avoir obtenu une licence en musicologie à la Sorbonne. Elle suit les masters classes de Régine Crespin, qui sera son mentor. Au terme de ses études, elle intègre la troupe de l’Opéra National de Lyon en 1998. Elle y interprète de nombreux seconds rôles dont Cherubino puis y chante sa première Rosina. À cette période, elle chante également sa première Elena (La Donna del lago) au festival de Radio-France à Montpellier.

Dès 2002 elle chante à l’Opéra de Paris dans Rusalka, puis elle se produit au Festival de Salzbourg dans la Flûte Enchantée (Deuxième Dame) sous la direction de Riccardo Muti, et en 2006 c’est la consécration quandelle fait ses débuts au Metropolitan de New-York dans le rôle de Siebel (Faust).

Son répertoire comprend de nombreux rôles : Cenerentola, Elena (Dame du Lac), Isolier (Comte Ory), Cendrillon, La Navaraise, Charlotte (Werther), Poppée, Sesto (Jules César), Dorabella (Cosi fan Tutte), Sesto (La Clémence de Titus de Mozart), Fenena (Nabucco), Carmen, Urbain (Les Hugenots), Nicklausse (Les Contes d’Hoffmann), Adalgisa (Norma), Isoletta (Straniera) ou encore Roméo (Les Capulet et les Montaigu).

 

Karine Deshayes -Aymeric Giraudel

Karine Deshayes (photo Aymeric Giraudel)

Elle s’est également tournée vers la musique baroque, et a ainsi chanté Irene dans le Tamerlano de Haendel au Théâtre des Champs-Élysées (Paris) et au Palau de les Arts (Valence) en 2004. Elle donne régulièrement des récitals de musique baroque (Théâtre du Châtelet, Salle Gaveau, Opéra National de Lyon, Opéra royal du château de Versailles), chantant notamment Lully et Cavalli.

 

La carrière de Karine DESHAYES s’est à la fois développée à l’Opéra de Paris (Garnier et Bastille), en province (Toulouse, Avignon, Lyon, Marseille, Strasbourg, Nancy, Bordeaux, Tours, Orange…) ainsi qu’à l’étranger (Le Met, San Francisco, Teatro Real de Madrid et Liceu de Barcelone).

 

 

Elle se produit également en récital et en concert, sous la direction d’Emmanuelle Haïm, Emmanuel Krivine, David Stern, Kurt Masur, Louis Langrée, Myung-Whun Chung ou Josep Pons… avec l »Ensemble Contraste’ et ‘Les Forces Majeures’…

Ou accompagnée par la pianiste Hélène Lucas, avec laquelle elle a enregistré un récital Fauré qui a été récompensé par le Prix Charles Cros, le pianiste Dominique Plancade, la mezzo-soprano Delphine Haydan, et bien d’autres musiciens de renoms (Renaud Capuçon, Nicholas Angelich, Shani De Luca, Philippe Cassard…).

En plus de ses 2 Victoires de la Musique Classique comme ‘Artiste lyrique’, elle a été récompensée en 2001 par le Premier prix du concours « Voix d’or », et en 2002 par le Premier prix du concours « Voix Nouvelles ».

 

karine-deshayes-disque-rossi

(photo Aymeric Giraudel)

Karine DESHAYES a par ailleurs enregistré de très nombreux disques, là aussi dans des répertoires différents.

Citons par exemple Après un rêve et La Bonne Chanson avec l’ensemble Contraste, Cantates romantiques Françaises avec Opera Fuoco, ou encore La Chanson d’Ève avec Hélène Lucas qui lui a valu le Prix Charles Cros, et Shéhérazade de Ravel sous la direction d’Emmanuel Krivine.

Elle vient de sortir, en avril 2016, un nouvel enregistrement, « Une vie de ROSSINI », en forme d’hommage à l’un de ses compositeurs de prédilection.

Entre Karine DESHAYES et le répertoire de Rossini, c’est en effet une longue histoire. Rosine, Angelina, Elena et Isolier sont autant de rôles qu’elle a chantés à l’Opéra de Paris, à Lyon, Bordeaux, Nancy, Tours, Avignon, Nantes et Angers, ainsi qu’au Metropolitan de New York et à l’Opéra de San Francisco. Et elle inscrit régulièrement des airs du compositeur italien au programme des concerts qu’elle donne à travers la France.

 

Pour l’occasion, Karine DESHAYES s’est entourée des ‘Forces Majeures’, sous la baguette de Raphaël Merlin, par ailleurs violoncelliste du Quatuor Ébène. Bien plus qu’un simple florilège des plus beaux airs de Rossini, Karine DESHAYES et Raphaël Merlin ont conçu le programme de ce disque comme on écrit une histoire, retraçant les moments marquants de la vie du compositeur.

« Dotée d’une technique éblouissante combinée à une musicalité et une sensibilité hors pair, Karine Deshayes fait ici merveille et nous offre, tour à tour brillant ou recueilli, pétillant ou émouvant, un Rossini d’anthologie ! » France Musique 25 avril 2016

 

Le talentueux Dominique PLANCADE l’accompagnera au piano.

d-plancade-revu-reduit

Dominique PLANCADE

Dominique PLANCADE obtient un Premier Prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Pascal Devoyon, Christian Ivaldi et Alain Planès.

En 1992, il fonde avec la pianiste Laura Fromentin, le Duo Fromentin–Plancade (quatre mains/deux pianos), qui se perfectionne aux côtés de Christian Ivaldi au CNSM de Paris. Il débute alors une belle carrière à travers le monde entier, que ce soit avec orchestre ou en récital.

Parallèlement à cette collaboration, Dominique PLANCADE est un partenaire de musique de chambre recherché par ses pairs. Il se produit avec, entre autres, Laurent Korcia, Gérard Caussé, Christian Ivaldi, Régis Pasquier, Patrice Fontanarosa, Roland Pidoux, ou Karine Deshayes…

Il est invité dans de grands festivals comme La Folle Journée, la Roque d’Anthéron, la Chaise Dieu, Festival de Radio France Montpellier, les Musicades de Lyon, Festival George Enescu de Mannheim… et se produit dans de prestigieuses salles telles que la Cité de la Musique, le Théâtre des Champs-Élysées à Paris, Izumi Hall à Osaka, Tonhalle à Zürich, Kolarac Hall à Belgrade, Palais des Beaux-Arts à Bruxelles… Il mène également une carrière de concertiste au Japon.

« Dominique Plancade, pianiste fin au jeu clair et sans chichi […] Il révèle une sensibilité simple et spontanée. »  Le Monde de la Musique

 

Karine DESHAYES, accompagné par Dominique PLANCADE, nous proposera un programme brillant et virtuose ‘Salon ROSSINI’, autour du plus français des compositeurs italiens, au cours duquel nous pourrons savourer plusieurs airs qui figurent dans son dernier disque :
  • Mélodies italiennes, françaises et espagnoles de Gioachino Rossini (1792-1868) : Beltà crudele – Il risentimento – Nizza  – Canzonetta spagnuola
  • Cantate pour voix et piano de Gioachino Rossini : Giovanna d’Arco
  • Airs d’opéras de Gioachino Rossini :

Il Barbiere di Siviglia, air de Rosina : « Una voce poco fa » – Otello, air de Desdemona : « Assisa a pie d’un salice »  – La Donna del lago, air d’Elena : « Tanti affetti In tal momento… Fra il padre e fra l’amante » – Semiramide, air de Semiramide :  « Bel raggio lusinghier »

Dominique PLANCADE jouera seul au piano des pièces de Liszt et Ginzburg, inspirées d’oeuvres de Rossini :
  • Franz Liszt (1811-1886) : Grande fantaisie pour piano sur des motifs de La Serenata et L’Orgia des Soirées musicales de Rossini
  • Grigory Ginzburg (1904-1961) : Fantaisie pour piano sur un thème du Barbier de Séville de Rossini

(programme sous réserve de modifications)

En attendant ce grand moment, vous pourrez admirer l’immense talent de Karine DESHAYES dans cette magnifique interprétation de l’air « Una voce poco fa », de Rosine dans ‘Le Barbier de Séville’, accompagnée par l’Orchestre National Languedoc-Roussillon, sous la direction de Lawrence Foster.

Un air qu’elle interprétera également lors de notre concert.

 

Vous avez une occasion exceptionnelle d’entendre une ‘grande voix’, mêlant beauté et aisance dans tous les registres…

Pour Karine Deshayes, la musique doit être un plaisir partagé, et vous pourrez en bénéficier pleinement, dans le cadre intimiste de l’église St Nicolas de Neauphle-le-Château.

Un évènement qu’il ne faut pas manquer !

Il est fortement recommandé de réserver ses places, sans tarder, soit directement dans notre site, en allant dans la rubrique ‘RESERVER,

ou en téléphonant au 06-81-98-28-62.

Et vous pouvez noter notre concert suivant : le duo ‘Thomas ENHCO – Ismaël MARGAIN, la rencontre de deux jeunes prodiges du piano, mais pas seulement… une soirée brillante, à ORGERUS, le Dimanche 29 janvier 2017, à 17h00 à la Salle du Pré Romain.

 


    Ce concert est organisé conjointement par RITMY et le Syndicat d’Initiative de Neauphle-le-Château.

logo-sinlc-cor

 


            RITMY bénéfice du soutien de la SPEDIDAM

LOGOS spedidam 2009

 

Lien Permanent pour cet article : http://ritmy.fr/essais/concerts-2/tout-sur-les-27iemes-saisons/karine-deshayes-a-neauphle-le-chateau/